Tous nos vœux pour les amis d’Afya la Santé pour la nouvelle année !

Des vœux aussi pour la République Démocratique du Congo toujours le siège de violences et d’épidémies. La rougeole fait des ravages et Ebola sévit toujours , principalement dans le Nord-kivu mais les provinces de l’Ituri et du Sud-Kivu sont également touchées. Ce sont actuellement plus de 2000 décès qu’il faut déplorer malgré les efforts de l’OMS et autres acteurs de santé engagés dans la riposte. Les équipes de lutte sont confrontées à l’insécurité et aux déplacements massifs de populations avec parfois des personnes contaminées ; les équipes anti-ebola sont également en proie à des actes de violence venant d’une partie de la population hostile à leur action.
Les autorités et l’OMS s’efforcent d’établir la confiance de la population dans la riposte et dans la vaccination qui progresse laissant espérer une éradication du virus pour l’année 2020.

Pour Afya, la fin de l’année 2019 a été marquée par deux évènements : 

– la projection à la Mairie de Saint-Mandé du film consacré à l’action du Docteur Denis Mukwege,«l’homme qui répare les femmes ». Ce médecin qui a reçu le prix Nobel de la paix en 2018 dirige un hôpital au Sud -Kivu où l’équipe d’Afya a effectué un séjour d’enseignement.
Le public, nombreux, a été profondément ému par ce film qui fut suivi d’une discussion.

 

–   autre évènement important : l’obtention de deux subventions, l’une de l’Agence de Microprojets, filiale de l’AFD (Agence Française de Développement) et l’ autre de la Fondation Agir Sa Vie, pour contribuer au financement du projet de construction de deux maisons pour les internes du Centre de Formation Professionnelle de Kayna, actuellement hébergés dans des conditions insalubres, projet reporté en 2019 faute de financement suffisant.

 

 

Ci-joint la répartition des dépenses de 2019 ; on note qu’en dehors des frais habituels, il n’a pas été réalisé de projet majeur permettant un solde positif qui sera destiné à la construction des deux maisons d’internat.

Ce projet de construction de deux maisons d’internat rendait indispensable la présence d’Afya sur place d’autant que les ateliers du Centre de Formation participent pleinement à la réalisation de ce projet : la maçonnerie avec la fabrication de briques, la menuiserie et la couture pour tout l’aménagement intérieur (lits, tables, bancs, tabourets, draps, rideaux…)
En mars , une équipe réduite d’Afya se rendra en RDC sans possibilité de se rendre à Kayna, du fait de l’insécurité. Nous resterons donc à Goma, comme en 2017, et ce sont les équipes de direction et de formation qui se déplaceront pour une journée de travail.
Nous vous tiendrons informés de l’évolution du projet puisque vous en êtes les principaux acteurs. La première phase est en cours avec la fabrication des briques …