Situation géopolitique de la République Démocratique du Congo

Démographie et Politique

« Quinze ans de guerre, tout un avenir à reconstruire » : tel est l’intitulé d’une campagne lancée en mars 2010 par un collectif d’ONG françaises avec, parmi les priorités, la protection des populations civiles et l’accès aux services de base. En effet, les affres de la guerre ont entraîné une pauvreté extrême surtout en milieu rural avec les déplacements de population. L’espérance de vie est de 46 ans, 41% de la population souffre de dénuement et l’indice de développement classait en 2006 la RDC au 168éme rang sur 175 pays.
Dans le rapport annuel « l’indice de la faim dans le monde 2010 » établi par l’institut international de recherche sur les politiques alimentaires, la RDC se situe à un niveau « extrêmement préoccupant ». C’est le pays qui a subi la plus forte détérioration de cet indice et qui enregistre le plus fort taux de mortalité infantile au monde.

Le nombre de personnes vulnérables, veuves, orphelins, victimes de violences de toutes sortes est considérable.

La sécurité reste précaire avec une armée congolaise qui est une « juxtaposition de bandes armées » ( Père A.J. Lomandja de la commission épiscopale Justice et Paix ).
L’assassinat en novembre 2010 du curé d’une paroisse proche de Kibirizi témoigne du climat de violence résiduel que la présence de la force des Nations Unies ne parvient pas à éradiquer.